Format d'article

Biodiversité chez soi !

grenouille-006-320x200Après les petits hérissons l’année dernière, voici que cette année notre jardin accueille une petite grenouille rousse, preuve d’une bonne biodiversité. D’ailleurs la LPO vient de nous décerner le label « Refuge LPO », qui consacre les jardins écologiques. Une charte accompagne cette création de refuge :

En créant un Refuge LPO, je m’engage moralement à préserver la nature et améliorer la biodiversité sur mon Refuge et à respecter les principes suivants :

Principe 1 : Je crée les conditions propices à l’installation de la faune et de la flore sauvages

• En protégeant les oiseaux et la nature en veillant à la tranquillité des lieux, en particulier pendant les périodes sensibles comme lors de la nidification et des grands froids.
• En diversifiant et en aménageant, selon la surface de mon Refuge, des milieux favorables à la faune et à la flore sauvages, comme une haie champêtre, une mare ou un mur de pierres sèches.
• En privilégiant la plantation d’espèces qui poussent naturellement dans ma région, plus résistantes aux conditions climatiques et adaptées à la faune locale.

Principe 2 : Je renonce aux produits chimiques

• En adoptant un mode de gestion écologique de mon Refuge et en préférant les techniques manuelles de désherbage ou les produits biologiques si une intervention est vraiment nécessaire.
• En préférant les engrais naturels (compost, purin d’ortie, etc.) pour les plantes exigeantes comme les arbres fruitiers ou les légumes, en favorisant les associations de plantes et les auxiliaires réduisant les maladies.

Principe 3 : Je réduis mon impact sur l’environnement

• En adoptant des gestes éco citoyens, notamment en utilisant raisonnablement les ressources naturelles comme l’eau et en recyclant mes déchets ménagers.

Principe 4 : Je fais de mon Refuge un espace sans chasse pour la biodiversité

• En m’engageant à ne pas chasser dans mon Refuge s’il se situe dans une zone où la chasse peut s’exercer.
• En entreprenant toute démarche utile, à mon initiative et avec les conseils de la LPO, pour que la chasse puisse y être interdite dans les meilleurs délais.

refuge-lpo-001-640x480

La Vendée, terre de propriétaires et de jardins, plus que partout ailleurs, devrait s’inspirer de cette charte car les pesticides, les engrais, le gaspillage de l’eau sont encore trop fréquents dans les jardins privés.

Auteur: Sylviane Bulteau

Députée Conseillère départementale de la Vendée

Laisser un commentaire