Format d'article

Isabelle Thomas en Vendée : une députée européenne de terrain

Vendredi 14 mars, j’ai eu le plaisir d’accueillir sur ma circonscription la députée européenne socialiste, membre du PSE, Isabelle Thomas. Devenue députée du Grand Ouest en 2012 après la nomination de Stéphane Le Foll, dont elle était la suppléante, comme ministre de l’Agriculture, Mme Thomas tenait à venir en Vendée afin de rendre compte de l’exercice de son mandat.

La matinée fut consacrée a une rencontre avec les différents acteurs de l’aide alimentaire en Vendée – Banque alimentaire, Secours catholique, Restos du cœur, Secours populaire et épiceries solidaires. Suite à la récente mise en danger du Fonds européen d’aide au plus démunis (FEAD) par Madame Merkel et Monsieur Sarkozy, finalement sauvé grâce à l’action énergique du Parlement européen dans un premier temps, puis celle, décisive, du président de la République François Hollande, dans un second temps, il nous semblait primordial de rencontrer les acteurs sociaux afin d’échanger avec eux pour les rassurer sur la pérennisation des financements de l’Union européenne. La table ronde a également été l’occasion d’évoquer les problèmes rencontrés par les associations, au quotidien.

Cette rencontre fut l’occasion pour Isabelle Thomas de les remercier de leur mobilisation et de leur soutien durant le combat mené par une partie des députés européens pour maintenir cette aide aux plus démunis. Rappelons que ce fonds est doté de 3,5 milliards d’euros pour la période 2014–2020 et bénéficiera à de nombreux Européens dans le besoin.

Matinées d'échanges avec les acteurs de la solidarité vendéenne

Matinées d’échanges avec les acteurs de la solidarité vendéenne

Élue Bretonne, députée de la circonscription du Grand Ouest – Bretagne, Loire-Atlantique, Poitou-Charente – et membre de la commission de la Pêche au parlement européen, Mme Thomas est particulièrement au fait des problématiques liées au littoral et aux activités économiques qui en dépendent. C’est donc naturellement que nous sommes allées à la rencontre des ostréiculteurs de la Guittière, – sur la commune de Talmont St Hilaire – qui ont souffert des récentes intempéries. Mortalité des huîtres, qualité des eaux, ensablement, intempéries et concurrence déloyale, mais aussi rôle de l’Union Européenne, tous ces thèmes furent abordés lors des échanges avec les professionnels du secteur.

Rencontre et échanges avec les ostréiculteurs de la Guittière

Rencontre et échanges avec les ostréiculteurs de la Guittière

Après cette journée, il me semble très important de réaffirmer que même si les institutions européennes peuvent nous paraître lointaines, les décisions prises en leur sein influent directement notre quotidien.

Après les élections municipales des 23 et 30 mars prochains auront lieu les élections européennes, le 25 mai. Les évolutions récentes des institutions européennes permettront pour la première fois aux citoyens européens de choisir le nouveau président de la Commission européenne. En vertu du Traité de Lisbonne de 2007 – entré en vigueur en 2009 – les chefs d’Etats et de gouvernements, qui forment le Conseil européen, devront choisir le nouveau chef de l’exécutif européen dans la majorité issue des urnes au Parlement européen, qui devra lui-même ensuite confirmer celui-ci dans ses fonctions par un vote à la majorité de ses membres. La commission elle-même ne sera désormais plus responsable devant le Conseil européen mais bien devant le Parlement européen.

L’enjeu est majeur ! Aussi, le 25 mai prochain, n’oublions pas que choisir nos députés européens, c’est choisir notre Europe, c’est choisir l’Europe que nous voulons. 

Auteur: Sylviane Bulteau

Députée Conseillère départementale de la Vendée

Laisser un commentaire