Format d'article

Ecole publique de La Boissière : une belle histoire

En 2007, à l’invitation des parents d’élèves et des enseignants, j’étais allée soutenir leurs revendications, à savoir des moyens pour l’agrandissement de l’école publique de La Boissière Des Landes. Leur persévérance a payé et ce matin nous inaugurions une école agrandie, embellie, un service public de haute qualité. Cinq classes sont maintenant en fonction dans cet établissement qui doit beaucoup à son dynamique directeur, Sébastien Vrignon.

Une hôte de marque participait avec émotion à cet évènement, Madame Odette Roux, ancienne résistante, première maire des Sables d’Olonne à la Libération, figure communiste et féministe du département. Odette Roux est née à la Boissière Des Landes en 1917. Son père, ébéniste dans la commune, avait à l’époque décidé de scolariser ses deux filles à l’école publique des garçons ! Elle raconte que cela avait beaucoup déplu et qu’on s’était passé le mot pour ne plus confier de travail à son père…L’école publique de La Boissière faisait déjà parler d’elle.

Des années plus tard, en 1967, l’école a fermé pour rouvrir en 1982. L’article de Ouest-France retrouvé dans les archives titrait ainsi « Réouverture de l’école publique, à l’heure de la rentrée, un poêle pour seul mobilier ». « Ni tables, ni chaises, ni tableau, rien d’autre qu’un poêle, auprès duquel aucun cancre ne pouvait s’asseoir ! Moins d’une heure plus tard, arrivaient M. Jacques Auxiette, conseiller général et maire de La Roche Sur Yon et Madame Migeon, son adjointe, qui précédaient de peu un camion chargé de matériel scolaire, prêté par la ville de La Roche à l’école de La Boissière. Après qu’on soit allé chercher à la mairie un bureau pour l’institutrice, la classe pouvait commencer ».

Cette petite école de La Boissière est symbolique des combats des tenants de l’école publique en Vendée, heureusement aujourd’hui les choses se sont bien améliorées et ces dernières années on ne compte plus les ouvertures d’écoles publiques, rénovations, agrandissements. Les élus locaux, conscients de la montée de la démographie dans leurs communes n’ont eu d’autres choix que de mettre à disposition de leurs administrés des services publics scolaires, petites enfances, centres de loisirs, etc….

La région des Pays de La Loire, sous la présidence de Jacques Auxiette, accompagne les territoires, depuis 2004, dans leur développement. C’est à ce titre, que ce matin, je représentais celui-là même, qui il y a presque 30 ans, participait à un acte pour ainsi dire « héroïque » en Vendée, l’ouverture d’une école publique. Sur cette opération la région a financé 100 000 euros, un choix politique et de convictions incarné par cette belle phrase de Victor Hugo : « ouvrir une école c’est fermer une prison ».

Auteur: Sylviane Bulteau

Députée Conseillère départementale de la Vendée

Laisser un commentaire