Format d'article

Au lycée on s’intéresse à l’aménagement du territoire

Les premières STG du lycée public Clémenceau de Chantonnay travaillent actuellement autour de la thématique de l’aménagement du territoire, à cette occasion leur professeur de géographie avait invité des représentants de collectivités territoriales à présenter leurs actions en la matière.

 La communauté de communes, le conseil général et la région des Pays de La Loire étaient donc invités à parler de leurs politiques d’aménagement, l’occasion également pour nous de donner un cours d’instruction civique en direct ! Un enseignant à d’ailleurs saisi l’occasion pour y adjoindre sa classe de première S.

 Transport,économie, éducation, services publics, logement, environnement…..l’aménagement du territoire est aujourd’hui une composante incontournable des politiques publics ; la région y est particulièrement attentive avec sa politique des transports ferroviaires (TER), ses contrats de territoires qui ont permis l’implantation de multiples services publics et culturels (centres de loisirs, accueils péri scolaires, écoles publics, maisons de santé, salles de spectacle, bibliothèques….), la création de quatre nouveaux lycées, l’aide à la construction et à la rénovation de logements sociaux…..

 La synergie entre les collectivités pour développer les territoires et permettre à toutes les populations (rurales comme urbaines) l’accès aux transports, au logement, aux services publics, à la santé, à l’éducation…est incontournable dans notre société moderne. Au 21ème siècle le citoyen des champs et le citoyen des villes ont les mêmes besoins,  il est donc de notre devoir d’apporter les réponses les plus égalitaires possibles.

 L’avenir pourtant s’assombrit avec la réforme fiscale et territoriale voulu par la droite : une disparition programmée des départements, l’étranglement financier des collectivités, plus aucun levier fiscal (ou presque) et si rien ne bouge en 2012, la presque promesse de Nicolas Sarkozy d’imposer aux collectivités la RGPP (Révision générale des politiques publiques) qui lui permet actuellement de supprimer un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, ce qui est loin d’être une bonne nouvelle pour l’égalité et l’aménagement des territoires.

Auteur: Sylviane Bulteau

Députée Conseillère départementale de la Vendée

Laisser un commentaire