Format d'article

Tempête sur la côte sud de Vendée : le drame

De retour du PC crise de l’Aiguillon sur Mer suite au drame qui vient de survenir. Les secours dénombraient 29 morts, chiffre à prendre avec beaucoup de précautions à l’heure où j’écris ces lignes.

Campings et maisons inondés, routes éventrées, un bateau gisait même sur le bord de la route, le spectacle est ahurissant.

Beaucoup d’émotion là-bas, un homme de 62 ans me racontait comment il venait de tout perdre en quelques minutes, sa maison inondée, son mobilier détruit, la force des éléments à tout détruit. Le mari d’une victime lui a tout tenté pour tirer son épouse des flots qui l’emportait, hélas il n’a rien pu faire.

La solidarité s’organise, les secours également : pompiers, préfecture, cellule d’aide psychologique du CHS de La Roche sur Yon, tout le service public est mobilisé. L’urgence est à l’hébergement des sinistrés, le maire de l’Aiguillon nous parlait de 400 personnes à abriter pour cette nuit.

Il faut également reloger les résidents du foyer logement, pas facile de trouver un lieu pour abriter des lits médicalisés avec des personnes très dépendantes. Heureusement la solidarité inter communale tourne à plein, Hugues Fourage, Maire de Fontenay était là aussi pour apporter le concours de sa commune.

Avec mon collègue Pierre Regnault nous avons souhaité nous rendre sur les lieux pour apporter notre soutien à la population et aux équipes de secours. Comme conseillers généraux de la Vendée je pense que nous avions toute légitimité à être là-bas. Pour ma part je représentais également le président de la région, Jacques Auxiette, qui sera présent dès lundi matin à l’Aiguillon. Mais qu’est donc venu faire Mr Béchu ? Il n’est qu’un candidat en campagne, il n’est pas élu de notre département, ni de notre région. Venir faire campagne sur les lieux d’une tragédie comme celle-ci n’est pas vraiment digne.

Auteur: Sylviane Bulteau

Députée Conseillère départementale de la Vendée

Laisser un commentaire