Format d'article

Soutien à mon ami Julien Dray

Vous ne le savez peut-être pas mais mon parcours politique depuis 20 ans au PS est indissociable de celui de Julien Dray. Quand j’adhère au Mouvement des Jeunes Socialistes en 1988, puis au PS dès 1989, c’est derrière Julien Dray et Jean-Luc Mélenchon que je m’engage, le « courant » s’appelait alors la Gauche Socialiste.

julien-dray.jpg

Après la défaite de Lionel Jospin en 2002 et la création de NPS avec Vincent Peillon, nous choisissons de ne pas poursuivre, encore, dans un courant minoritaire, notre action militante. C’est à ce moment que « Juju » décide d’accompagner François Hollande dans la majorité du Parti.

Avec d’autres camarades socialistes vendéens nous suivons notre ami « Juju » dans cette majorité et jamais nous n’avons eu à le regretter.

Aujourd’hui Julien est dans la tourmente judiciaire et médiatique ; d’où est parti ce coup, qui veut « sa mort » politique. Autant de questions sans réponses aujourd’hui.  Ce matin Libération titrait « Julien Dray, l’étrange affaire » et quelques informations filtraient qui en disent long sur la manipulation médiatique des choses.

J’ai envoyé un message de soutien à Julien il y a quelques jours. Je n’oublie pas que c’est cet homme qui a participé à ma formation politique, qui m’a téléphoné pour me féliciter le soir de mon élection comme Première secrétaire fédérale de Vendée.

Depuis l’affaire Bérégovoy et cette phrase terrible de François Mitterrand : « Toutes les explications du monde ne justifieront pas que l’on ait pu livrer aux chiens l’honneur d’un homme et finalement sa vie au prix d’un double manquement de ses accusateurs aux lois fondamentales de notre République, celles qui protègent la dignité et la liberté de chacun d’entre nous » chacun devrait se garder d’exécuter, d’accuser un homme, ou une femme, sans preuve et surtout, chaque socialiste, aurait du en tirer une grande leçon de solidarité interne !

Auteur: Sylviane Bulteau

Députée Conseillère départementale de la Vendée

Laisser un commentaire