Format d'article

Mettre un terme à l’insupportable guerre en Syrie

En Syrie, il n’est plus besoin de preuves supplémentaires pour démontrer la nature objectivement criminelle du régime de Bachar el-Assad. Aujourd’hui, il en va de la lente agonie d’un pays et de la survie de tout un peuple, de longue date ami de la France. Cette horrible guerre civile, débutée en mars 2011, a fait à ce jour plus de 110 000 morts. Il convient de la rappeler. Ce bain de sang doit cesser et seule une intervention armée est aujourd’hui en mesure d’y mettre un terme.

syrie drapeauLe Président de la République agit en cette affaire conformément à l’article 35 de notre constitution qui dispose que « le Gouvernement informe le Parlement de sa décision de faire intervenir les forces armées à l’étranger, au plus tard trois jours après le début de l’intervention. Il précise les objectifs poursuivis. Cette information peut donner lieu à un débat qui n’est suivi d’aucun vote. Lorsque la durée de l’intervention excède quatre mois, le Gouvernement soumet sa prolongation à l’autorisation du Parlement. Il peut demander à l’Assemblée nationale de décider en dernier ressort ». François Hollande est ainsi dans son rôle ; rôle qu’il assume avec détermination et autorité comme il sied au chef des armées.

L’attitude de la droite qui, pour de basses raisons politiciennes intérieures s’oppose à cette intervention, est lamentable. Elle qui hier encore, la soutenait et qui, avant-hier, avait même applaudi des deux mains lorsque Nicolas Sarkozy avait engagé la France contre la Libye de Kadhafi. Cette action nécessaire avait d’ailleurs à l’époque recueilli l’approbation d’une opposition socialiste résolument bien plus constructive que celle qui l’a remplacée dans ce rôle aujourd’hui. L’UMP de MM. Copé, Fillon et consorts cherche à atteindre par tous les moyens le Président de la République au plus complet mépris de la crédibilité de la France sur la scène internationale comme à celui des lourdes exactions commises quotidiennement contre la population civile syrienne.

Auteur: Sylviane Bulteau

Députée Conseillère départementale de la Vendée

Laisser un commentaire