Format d'article

En route vers le collège public d’Aubigny

Le collège public d’Aubigny ouvrira ses portes à la rentrée 2011, il faut donc gérer en parallèle le transport scolaire des élèves. L’information à donner aux familles est primordiale, c’était le sens de la réunion organisée hier soir, présidée par Philippe Gaboriau, vice président aux transports de l’Agglo,  en partenariat avec la commune, La Roche sur Yon Agglomération et les services du Conseil général.

Afin d’effectuer le transfert de compétence du conseil général à l’Agglomération, une convention est signée pour la rentrée 2011, en 2012 c’est l’agglo qui gèrera en propre le transport scolaire pour les communes de son territoire.

Tout d’abord la commune va devoir gérer un trafic important puisqu’à la sortie du collège les voitures des parents et les cars scolaires (de l’école publique et du collège) génèreront beaucoup d’allées et venues.  Le maire à d’ailleurs rappeler qu’il a sollicité le Conseil général pour la réalisation d’une déviation, elle est inscrite dans le Plan Routier mais ne sera pas ouverte avant 5 ou 10 ans !

   356 élèves sont à ce jour inscrits au collège, en provenance de 8 communes différentes :

      Aubigny, Chaillé Sous Les Ormeaux, Les Clouzeaux, Nesmy, Le Tablier (communes de l’Agglo), La Boissière Des Landes, Nieul Le Dolent et Sainte Flaive Des Loups.

 Les tarifs restent inchangés et sont dans la continuité de ce que demande le Conseil général aux familles, soit 160 € par élève et par an. Pour ce qui est des circuits d’acheminement, la plupart des hameaux seront desservis (sauf impossibilité technique) et les temps de trajet ne devront pas excéder 35 minutes. A l’annonce de ce temps de trajet j’entendais, derrière moi dans la salle, la satisfaction des parents, dont les enfants allaient pouvoir gagner jusqu’à une heure de transport par jour !

 Cette question du temps de trajet des enfants transportés a toujours fait partie des combats que la gauche mène au conseil général. La FCPE à, elle aussi, souvent dénoncé ces interminables voyages entre le domicile et l’établissement scolaire, preuves à l’appui et notamment des vidéos, mettant en évidence que plus il y aurait de collèges publics de proximité, moins le temps de transport serait long. CQFD !

Attendons maintenant que le conseil général remplisse sa mission de construction de collèges publics et respecte ses engagements pour la réalisation de ceux de La Mothe-Achard, des Essarts, de Talmont et de Montaigu, sachant que les familles d’autres territoires seraient également demandeuses du pluralisme scolaire : Saint-Fulgent ou Rocheservière notamment.

Mais pour l’instant Aubigny va ouvrir (avec un peu de chance la conseillère générale du canton que je suis sera invitée à l’inauguration, à défaut d’avoir été invitée à la visite de chantier !), les transports vont fonctionner, alors réjouissons nous de cette nouvelle offre d’enseignement public en Vendée (tout en rappelant quand même qu’il ne s’agit pas d’un nouveau collège, mais du transfert de Piobetta qui fermera définitivement à la rentrée).

Tous les renseignements sur : www.larochesuryonagglomeration.fr

 

Auteur: Sylviane Bulteau

Députée Conseillère départementale de la Vendée

Laisser un commentaire