Format d'article

Télémédecine : comment ça marche ?

Depuis 2004 la Région des Pays de La Loire finance les projets de Télémédecine. Comme élue chargée de la santé depuis les dernières élections, je me suis rendue au CHU Nord de Nantes pour une présentation des activités de Télémédecine et d’e-santé. Le docteur Eric Bord, médecin référent du réseau RETI-Ouest (REseau Télétransmission Images) nous a expliqué la genèse du projet, initié en 2003 par un médecin de l’hôpital de Vannes. Il s’agissait à l’époque d’éviter le transfert automatique des traumatisés crâniens et rachidiens sur le CHU de Nantes.

Aujourd’hui la télé médecine permet de transférer les images depuis un hôpital de voisinage (La Roche, Challans, Châteaubriant…) et de recueillir l’avis des spécialistes de Nantes pour une expertise qui définira si le patient nécessite un accueil à Nantes ou s’il peut recevoir les soins dans l’hôpital local. Grâce à ce système le taux de transfert de patient n’est plus que de 35 à 40 %, cela a même entrainé un effet pédagogique sur les médecins des hôpitaux locaux, qui sont maintenant en capacité de prendre en charge les malades et de procéder à de petites interventions simples sans être un spécialiste de la neurochirurgie.

L’autre application importante nous a été présentée par le docteur Benoit Guillon, médecin responsable de l’Unité NeuroVasculaire, qui grâce à de récents déploiements de solutions de visioconférence très haute définition entre le service des urgences de l’Hôtel Dieu et le CHU Nord, peut réaliser des diagnostics à distance dans le cadre du plan « Urgences AVC ».

Une après-midi instructive qui m’a permis d’appréhender concrètement un engagement régional de plus de 818 000 € sur 5 ans (bilan 2004/2009), subventionnant ainsi 29 établissements publics et privés sur les cinq départements (CHU de Nantes et Angers, CHD de La Roche sur Yon, hôpital local de l’Ile d’Yeu, centre hospitalier de Fontenay….).

Un nouvel appel à projet est lancé par la Région qui soutiendra à nouveau l’acquisition ou la modernisation d’équipements permettant le transfert d’image et la visioconférence.

J’ai vivement remercié les médecins hospitaliers qui, hier, ont pris de leur précieux temps pour m’accueillir au CHU (ainsi que les personnels administratifs). Malgré toutes les difficultés de notre système de santé, et en particulier à l’hôpital public, j’ai rencontré des gens passionnés qui croient encore en leur serment d’Hippocrate !

Auteur: Sylviane Bulteau

Députée Conseillère départementale de la Vendée

Laisser un commentaire