Format d'article

François Hollande : « L’offensive, c’est de préparer la France de demain, de lui faire prendre de l’avance »

conference-de-presse-de-Francois-Hollande_image_article_largeLa conférence de presse du président de la République était un engagement qu’il a tenu, tous les 6 mois il s’exprime ainsi pour rendre compte aux français du travail effectué et à venir. J’ai beaucoup apprécié qu’il la débute par un hommage aux forces armées françaises engagées au Mali, cette lutte contre terrorisme est non seulement importante pour le Mali lui-même mais aussi pour tout notre continent européen.

François Hollande a de nombreuses fois évoqué l’Europe, la situation de la zone euro étant indissociable de nos propres problématiques économiques. Le président est clairement à l’offensive sur ce sujet comme sur les grands sujets hexagonaux : compétitivité, croissance, emploi, formation.. J’ai clairement vu un président qui souhaite « faire bouger les lignes », qui croit en l’avenir et en son pays.

Retrouvez ci-dessous les temps forts de cette conférence de presse.

LE BILAN DE L’AN 1

« La France a joué le rôle de trait d’union entre l’Europe du nord et l’Europe du sud »

Une année au service de la réorientation européenne

–   Les efforts de la France ont porté leur fruit : le délai accordé de deux ans n’est pas un répit, c’est un rebond pour poursuivre notre action de redressement. Le déficit structurel recule et la France n’a jamais emprunté à un taux aussi bas.

–   Continuer à faire bouger les lignes en Europe : la France est le seul pays européen à avoir séparer les activités bancaires des activités de spéculation. Notre influence a payé avec la définition de l’union bancaire, une nouvelle doctrine de la BCE, le sauvetage de la Grèce que l’on disait perdue, la baisse des taux d’intérêt. L’indispensable couple franco-allemand est le moteur de ces changements, des réorientations de demain.

–   Faire face à la récession qui menace : la récession qui succède à la crise est la conséquence des politiques d’austérité étouffantes. Adapter la consolidation budgétaire à la conjoncture est un des piliers de la réorientation défendue par le président de la République. Et c’est la bonne décision qui a été prise par les responsables européens sous l’impulsion de la France.

Une année de réformes pour assainir les comptes publics et relancer la compétitivité 

–   Le sérieux budgétaire contre l’austérité : 2013 marque la stabilisation de la dépense publique qui reculera en 2014. L’effort budgétaire a permis la défense de notre souveraineté et de notre modèle social, la remise en ordre de l’économie et la réparation des injustices.

–   Réforme fiscale : la nouvelle forme de la taxation à 75% sera incluse dans la prochaine loi de finances. Elle ne concernera que les entreprises pour une durée de deux ans.

–   Pacte de compétitivité, Banque publique d’investissement : soutien aux entreprises et allègement du coût du travail en échange de la pérennisation des emplois.

–  Accord sur la sécurisation de l’emploi : réforme du marché du travail votée par le Parlement.

L’AN II, LE TEMPS DE L’OFFENSIVE…

« L’offensive, c’est de préparer la France de demain, de lui faire prendre de l’avance »

6 propositions pour relancer l’initiative en Europe

–   Instauration et réunion mensuelle d’un gouvernement économique de la zone euro avec un président, pour harmoniser la fiscalité, prendre des décisions économiques communes, établir des convergences sur le plan social, définir un plan de lutte contre la fraude fiscale.

–   Plan pour l’insertion des jeunes.

–   Définition d’un plan d’investissement européen.

–   Création d’une communauté européenne de l’énergie pour assurer la transition
écologique.

–   Favoriser une nouvelle étape de l’intégration politique.

–  Instaurer une capacité budgétaire propre affectée à la zone euro pour lever
l’emprunt.

Accélérer les dispositifs de lutte pour l’emploi

–   La lutte contre le chômage doit se faire dans la durée. Aussi, l’objectif d’inversion de la courbe du chômage d’ici fin 2013 est maintenu.

–   100.000 emplois d’avenir aujourd’hui. Le dispositif sera élargi au secteur privé.

–   75.000 contrats de génération aujourd’hui. Le principe sera étendu à la création
d’entreprise.

Relancer les investissements productifs
–   Plan d’investissement pour assurer la croissance car c’est la clé de l’emploi. Quatre champs d’application: numérique, santé, transition énergétique et grandes infrastructures de transport.

Migrer l’épargne vers l’investissement productif :

–   Réforme de l’assurance vie affectée aux fonds propres des entreprises.

–   Plan d’épargne d’action pour les PME avec des dispositifs incitatifs.

–  Révision de l’imposition des plus-values mobilières (car ce sont des
investissements risqués qui favorisent l’économie productive qui crée des emplois).

Renforcer la formation des jeunes

–   Formation des professeurs via les établissements supérieurs de l’enseignement et de l’éducation : structure commune et simplifiée.

–   Engagement de réduire de 50% la proportion de jeunes qui sortent du système éducatif sans qualification sur le quinquennat.

– La réforme de l’enseignement supérieur a l’ambition de porter une classe d’âge à un diplôme supérieur.

–   Rendre les universités françaises plus attractives.

L’AN II, SERA AUSSI LE TEMPS DU MOUVEMENT

« Simplifier pour plus d’activité, plus d’emploi, plus de croissance »

Réforme du choc de simplification pour plus d’initiatives, plus d’activités, plus de croissance et plus d’emplois. On pourra réduire par trois le temps d’implantation d’une entreprise. Pour les particuliers, le silence de l’administration vaudra autorisation et non plus refus.

Réforme de la formation professionnelle : seul 1 chômeur sur 5 en bénéficie aujourd’hui. Elle sera généralisée à l’ensemble des salariés avec la création du compte personnel pour la formation professionnelle. Faire en sorte qu’il y ait une offre dès les deux, trois premiers mois à Pole Emploi pour chaque demandeur d’emploi.

Réforme des retraites : la réforme de 2010 n’a pas rétablit l’équilibre. Le déficit pointera à plus de 20mds d’euros d’ici l’horizon 2020. Trois principes régiront cette réforme : rétablissement des régimes de répartition en tenant compte de la démographie et de l’allongement de la durée de vie, la justice en tenant compte de la pénibilité et des inégalités hommes-femmes, le dialogue qui sera ouvert lors de la grande conférence sociale entre les partenaires sociaux.

Forger une République exemplaire

« J’irai jusqu’au bout de la transparence de la vie politique » 

–   Transparence de la vie politique pour garantir l’autorité de la République : mesures contre les conflits d’intérêts, renforcer l’indépendance de la Justice.

–   Interdiction du cumul des mandats.
« Je suis conscient que les parlementaires veuillent avoir une protection de leur vie privée »

–   Une société égalitaire avec l’adoption du mariage pour tous : le texte sera promulgué après l’avis du Conseil constitutionnel.

–  Le droit de vote des étrangers sera présenté au Parlement après les municipales de 2014.

– L’intervention au Mali a porté haut nos valeurs : la France ne cédera pas devant le terrorisme.

– Renforcer la lutte contre toutes les violences et toutes les formes de racisme.

 

Auteur: Sylviane Bulteau

Députée Conseillère départementale de la Vendée

Laisser un commentaire