Format d'article

Plan contre la pauvreté : le gouvernement choisit l’action

Après 10 années de gouvernement de droite qui favorisait les plus aisés grâce à de nombreux cadeaux fiscaux, il était temps qu’un gouvernement, celui de Jean-Marc Ayrault, s’attaque sérieusement au problème de la pauvreté en France.

jean-marc-ayrault-annonce-les-mesures-de-lutte-contre-la-pau_936881

Suite à la conférence nationale contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, qui a eu lieu le 10 et 11 décembre dernier à Paris, le gouvernement à décidé d’accentuer son action. La pauvreté touche près de 14,1 % de la population française, près de 9 millions de personnes vivent avec moins de 1000 euros par mois, 3,5 millions de mal logés, près de 1 million ont recours à l’aide alimentaire et 1 français sur 5 ne se soigne plus pour des raisons financières ; la France est en état d’alerte sociale. Le gouvernement, qui prend cette lutte extrêmement au sérieux, réagit avec le « Plan contre le pauvreté », afin d’enrayer ce processus de paupérisation qui mine notre société.

Les priorités pointées du doigt par ce plan sont multiples car les problèmes liés à la pauvreté le sont aussi. Premièrement le gouvernement s’engage à revaloriser le RSA dès 2013 afin qu’il atteigne les 10 % d’augmentation à l’horizon 2017 car si le coût de la vie augmente, il est juste que les aides allouées aux plus démunis soient elles aussi revues à la hausse.
Ce plan prévoit également l’instauration d’une garantie pour les jeunes qui ne sont ni en emploi, ni en formation et en situation d’isolement et de grande précarité. Par exemple, un accompagnement intensif, des propositions adaptées de formation ou d’emploi, et une allocation d’un montant équivalent au RSA, leurs seront proposés pendant leurs périodes d’inactivités.
Diverses prestations seront elles aussi révisées comme les prestations familiales ou encore le barème de ressources de la CMU-Complémentaire afin de mieux aider les personnes les plus modestes.
Enfin, grâce à ce plan, le gouvernement réaffirme sa volonté de sortir de la crise du logement qui touche la France. Il prévoit donc la création de 8000 nouvelles places d’hébergements d’urgence et un effort budgétaire conséquent sera effectué en terme d’accompagnement, d’accès à un logement social décent et de prévention des expulsions.

La mise en place de ce plan passe par la mobilisation de la société et de tous les acteurs impliqués dans cette lutte. Ainsi dans un souci de transparence une concertation a déjà été menée entre des représentants de l’État, des collectivités territoriales, des associations, des partenaires sociaux et des personnes en situation de pauvreté. De plus une mission de suivi permettra l’évaluation du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion déjà existant. Le Plan gouvernemental définitif sera rendu public le 22 janvier, suite à la réunion du Comité Interministériel de Lutte contre l’Exclusion qui ne s’était pas réuni depuis 2006.

Manuel Valls, lors de son passage sur le plateau de Des Paroles et des Actes le 6 décembre dernier l’a dit, le gouvernement est « dans l’action » et le prouve chaque jour un peu plus, n’en déplaise à ses détracteurs.

DSCN0159

Inauguration de l’épicerie solidaire Epi’Sol à La Roche Sur Yon

Auteur: Sylviane Bulteau

Députée Conseillère départementale de la Vendée

Laisser un commentaire