Format d'article

« Un collège pour tous à Talmont ». Colère et déception

Colère et déception. C’est le sentiment qui régnait ce soir à l’assemblée générale de l’association « Un collège pour tous à Talmont ». En 2010, Philippe De Villiers annonçait la création de quatre nouveaux collèges publics en Vendée : Les Essarts, Saint Hilaire de Loulay, La Mothe Achard et Talmont. Depuis, le projet de Talmont a totalement disparu des écrans radar !

 Pourtant tout est là pour démontrer l’urgence et la nécessité de cet équipement. Les effectifs, proches de 500 collégiens potentiels, une démographie qui augmente puisque, de l’aveu même du maire-conseiller général, 2012 sera une année record en termes de permis de construire sur la commune comprenant des jeunes ménages, le foncier prêt à accueillir le nouvel établissement est acté.

 La saine colère des parents est plus que compréhensible, leur association à maintenant 12 ans d’âge et beaucoup craignent aujourd’hui d’avoir à faire à une promesse non tenue.

 Comme conseillère générale, avec mes collègues de l’opposition, nous rappelons presque à chaque session les besoins urgents en Collèges publics. Aux côtés des associations de parents, de la FCPE, tous ensemble depuis plus de 20 ans pour faire valoir le droit à l’école publique dans le département de la Vendée.

 Aujourd’hui le conseil général se retrouve dans un « entonnoir » financier. Devant faire rentrer dans ses crédits les créations, les rénovations, les agrandissements de beaucoup d’établissements. Mais cela n’est pas excusable. En effet, si par idéologie, la majorité n’avait pas freiné et retardé ces projets pendant plus de 20 ans nous n’en serions pas là !

 Des engagements ont été pris ce soir par le conseiller général, notamment l’obtention d’un rendez-vous avec le président du conseil général qui devra annoncer clairement si le projet de collège public de Talmont aboutira. Pour ma part, je proposerai un vœu à la prochaine session du conseil général, portant sur l’engagement de ce dernier à construire ce collège dans des délais raisonnables. On verra bien qui le votera !

 

Auteur: Sylviane Bulteau

Députée Conseillère départementale de la Vendée

Laisser un commentaire