Format d'article

Les emplois d’avenir adoptés ! Une étape vers le redressement économique et social de la France

Alors que la barre des trois millions de chômeurs vient d’être franchie dans notre pays, les députés de la majorité parlementaire travaillent à l’élaboration de mesure destinées à combattre ce fléau qui touche durablement notre pays. Notre ambition et notre priorité, c’est la lutte contre la précarité des jeunes.

Mardi 9 octobre, l’Assemblée nationale a adopté par scrutin public le texte de la commission mixte paritaire sur le projet de loi portant création des emplois d’avenir. 363 députés ont voté pour, 135 ont voté contre et 27 se sont abstenus.

À ce jour, un jeune sur quatre – soit 670 000 d’entre eux – sont inscrits à Pôle Emploi. En 2011, sur 2,8 millions de jeunes âgés de 16 à 25 ans, on estime à 500 000 ceux qui sont sans diplôme ni formation. Et parmi ceux qui sont en situation d’emploi, la moitié ne dispose que d’un contrat précaire. Enfin, 120 000 jeunes sortent chaque année du système scolaire sans diplôme.

En 2013, 100 000 « emplois d’avenir » seront créés. Ce chiffre sera porté à 150 000 en 2014. Le gouvernement mobilisera les moyens financiers nécessaires.

L’emploi d’avenir doit assurer au jeune qui en bénéficiera une réelle opportunité de démarrer sa vie professionnelle sur de bonnes bases. C’est pourquoi les emplois créés seront des temps pleins en contrats à durée indéterminée ou à durée déterminée d’au moins trois ans.

Ils seront destinés en priorité aux jeunes de 16 à 25 ans peu ou pas qualifiés qui ont des difficultés particulières d’accès à l’emploi. Le dispositif concerna donc les jeunes qui vivent en zones urbaines ou rurales les plus marquées par le chômage.

Ce parcours de réussite reposera sur un fort engagement des employeurs (tutorat, formation…) et un accompagnement renforcé assuré principalement par les missions locales.

Cette mesure était une promesse forte de François Hollande. Elle est aujourd’hui une réalité et montre que les engagements du président de la République sont tenus les uns après les autres ; rendant ainsi de la crédibilité à une parole politique abîmée pendant les cinq dernières années.

Auteur: Sylviane Bulteau

Députée Conseillère départementale de la Vendée

Laisser un commentaire