Format d'article

Congrès départemental des Sapeurs Pompiers de Vendée

Hier se tenait à L’Herbergement le congrès départemental des Sapeurs Pompiers de Vendée. J’ai répondu présente à cette invitation, marquant ainsi mon attachement à ce grand service public de secours.

Qu’ils soient professionnels ou volontaires, les hommes et les femmes qui s’engagent dans cette mission sont des passionnés, dès le plus jeune âge d’ailleurs, pour les nombreux cadets vendéens.

Mais l’inquiétude monte parmi nos sapeurs pompiers de Vendée et de France, avec la menace d’une directive européenne qui veut transformer les volontaires en salariés, en leur imposant un repos de sécurité de 11heures. Le texte fait craindre pour l’avenir des casernes.

 L’indemnité du pompier serait ainsi transformée en salaire (soumis à cotisations). Et surtout, le volontaire devrait attendre 11heures après la fin de son travail, pour revenir servir dans les casernes. De quoi handicaper l’activité des centres, la nuit notamment.

 Notre système français de secours repose en grande partie sur le volontariat, puisque sur les 250 000 pompiers 200 000 sont des volontaires, permettant ainsi des interventions sur tout le territoire, de jour comme de nuit, chaque jour de l’année. Il faut continuer dans ce sens pour que chaque citoyen puisse être secouru. Il en va, là aussi, de l’égalité républicaine.

Auteur: Sylviane Bulteau

Députée Conseillère départementale de la Vendée

Laisser un commentaire