Format d'article

Visite de rentrée : au lycée Valère Mathé d’Olonne sur Mer

Comme  chaque rentrée scolaire une visite est organisée dans différents établissements publics et privés de la région. Ce matin le nouveau vice-président en charge de l’éducation, Matthieu Orphelin, était présent au lycée professionnel Valère Mathé à Olonne Sur Mer, lycée qui a la particularité d’accueillir dans ces locaux l’Institut de Formation d’Aides Soignants.

La création d’instituts de formation d’aides-soignants au sein de lycées s’inscrit dans les orientations du 1er schéma régional des formations sanitaires et sociales adopté le 1er février 2007.

Une 1ére ouverture a été réalisée en septembre 2007 au lycée la Roseraie à Angers pour 24 places.

En septembre 2008, deux nouveaux instituts ont ouvert au sein d’un lycée professionnel d’une capacité de 30 places par promotion pour chacun :

 -lycée Goussier à Rezé,
 -lycée Funay-Boucher au Mans.

Ces ouvertures permettent de renforcer l’offre de formation au sein d’établissements publics de l’éducation nationale en complément des instituts adossés aux hôpitaux publics ou d’instituts privés associatifs (type Croix Rouge).

En effet, avant la régionalisation des formations sanitaires et sociales, et à la différence d’autres régions, notre région ne disposait d’aucune section de formation préparant à un diplôme du ministère de la Santé au sein de lycées.

L’ouverture de ces instituts au sein des lycées participe d’une orientation majeure visant à assurer la gratuité des formations de niveau V et la gratuité des formations d’aides-soignants. Ainsi, le Schéma Régional mentionne : « c’est pourquoi la Région encouragera l’implication des lycées publics notamment dans les formations d’aides-soignants afin d’en promouvoir la gratuité. Une expérimentation est préparée par les services de la Région, du rectorat et du ministère des Affaires sociales pour la rentrée de septembre 2007».

986 élèves ligériens sont bénéficiaires de cette gratuité en institut de formation d’aides-soignants, d’auxiliaires de puériculture et d’ambulanciers alors qu’avant le transfert aux régions ils devaient payer ces formations 5000 € pour une année de formation.

Ce choix politique fort participe de notre volonté d’égalité d’accès aux droits à la formation pour tous, une certaine idée de la justice sociale et de la redistribution fiscale !

 Le déjeuner nous était offert par le restaurant d’application du Lycée, un conseil, allez y ! sous la houlette du proviseur, Mr Pascal Perret, que j’ai longtemps cotoyé au collège Haxo comme principal, un homme passionné par son travail, les jeunes en formation vont devenir de grands professionnels.

Auteur: Sylviane Bulteau

Députée Conseillère départementale de la Vendée

Laisser un commentaire