Format d'article

La région s’engage pour le logement des jeunes

Encore quelques jours avant les vacances et peut être quelques articles sur ce  blog, si j’en ai le courage ! Je souhaite pourtant vous parler aujourd’hui de la visite de chantier que j’ai effectué cette semaine, à Angers, chez mon ancien collègue du conseil régional et ami, le maire Jean-Claude Antonini. Quel plaisir de le revoir et de se remémorer ce formidable premier mandat régional, entre 2004 et 2010, au sein d’une équipe majoritaire soudée autour de Jacques Auxiette, une équipe qui voulait « changer le monde » (enfin celui de la région en tous cas !) et faire une région plus juste.

 Mission accomplie et reconnue par nos concitoyens qui ont confirmé, dans les urnes, que cette majorité « rouge, rose, verte » avait rempli son contrat et devait continuer. Dans un contexte de crise économique particulièrement difficile, l’ancienne majorité avait inscrit  dans le plan régional de lutte contre la crise le soutient au logement des jeunes et donc ce projet innovant de la résidence universitaire Einstein sur l’ile des Artilleurs à Angers.

JC Antonini (maire d’Angers), C Piau, S Bulteau (conseillères régionales) et F Béatse (nouveau conseiller régional)

Innovant, car pour répondre à l’exigence de livraison de cette résidence pour la rentrée de septembre 2010 (ouverture du chantier le 8 février 2010 !), la SOCLOVA (bailleur social maître d’ouvrage) a opté pour une solution modulaire développée par une filiale du groupe Bénéteau, permettant la fabrication en atelier (à La Chaize Le Vicomte, sur mon canton !) et l’assemblage sur site. L’usine BH a démarré sa production de maisons à ossature bois et à haute performance environnementale début septembre 2009, elle produit également les modules de la résidence universitaire : entièrement aménagés, équipés et meublés, accessibles aux personnes à mobilité réduite. Ce projet prend en compte les exigences de développement durable (consommation énergétique, réduction de la consommation d’eau, collecte sélective des déchets….).

La région s’est engagée à hauteur de 1 454 288 € (soit 20 % du coût total) pour offrir aux jeunes des conditions décentes de logement pendant la durée de leurs études. Alors que les villes, les départements, les régions investissent pour l’avenir des jeunes et pour plus d’égalité dans l’accès aux études, le gouvernement lui, fait le choix inverse en privant les familles modestes, les classes moyennes, de la possibilité d’offrir à leurs enfants des conditions correctes pour les études. Il faudra, en effet, maintenant, faire le choix de l’allocation logement étudiant ou de la demi-part sur les impôts des parents !

 Mais finalement rien d’étonnant de la part de cette droite bling-bling (Fouquet’s, yacht, cigares et chevaux de courses à Chantilly) qui ne vit pas sur la même planète que ses concitoyens. Et comme disait Don Salluste – Don Salluste (Louis de Funès) est ministre du roi d’Espagne. C’est un être fourbe, hypocrite et cupide qui collecte lui-même les impôts, qu’il détourne en partie à son profit. Il est détesté par la population qu’il oppresse– dans La Folie des Grandeurs : « les pauvres c’est fait pour être très pauvres, les riches très riches ». ça doit être cela la rupture….

Auteur: Sylviane Bulteau

Députée Conseillère départementale de la Vendée

Laisser un commentaire