Format d'article

Droit des femmes en Afghanistan : la région aux côtés de Shoukria Haidar

Ma collègue Monique Rabin, Vice -présidente du Conseil régional des Pays de la Loire, Présidente de la commission stratégie européenne et internationale et des coopérations interrégionales a reçu aujourd’hui à l’Hôtel de Région, Shoukria Haidar, présidente de NEGAR, association de soutien aux femmes afghanes, présente à Nantes dans le cadre du 4ème Forum Mondial des Droits de l’Homme.

 Militante active des droits des femmes et de la laïcité, Shoukria Haidar est née en Afghanistan. En 1980, alors âgée de 23 ans, elle s’exile en France pour fuir la domination soviétique. En 1996, apprenant la prise du pouvoir de l’Afghanistan par les Taliban, elle crée avec deux amies, NEGAR-Soutien aux femmes d’Afghanistan afin d’organiser une résistance pour convaincre l’opinion française et internationale de la gravité du traitement alors infligé aux femmes.

En 2002, elle retourne en Afghanistan et effectue diverses missions pour le gouvernement. Aujourd’hui elle revient en France pour alerter l’opinion publique internationale sur les graves dangers du plan de « réconciliation » présenté par le Président Karzaï lors de la Conférence de Londres sur l’Afghanistan (28 janvier 2010), et pour dénoncer les conséquences néfastes de ce plan sur les droits des femmes, en particulier. Elle est notamment porteuse d’une Déclaration signée par plus de 200 associations, confédérations, et syndicats qui partagent ses inquiétudes.

Infatigable défenseure de la laïcité, de l’égalité entre les femmes et les hommes, et des droits des femmes, son combat exemplaire est reconnu partout où elle s’exprime : délégation aux droits des femmes de l’Assemblée Nationale, du Sénat, du C.E.S., Sénat belge, ONU, tout comme lors de Conférences internationales auxquelles elle est régulièrement invitée à participer. A l’issue de cette rencontre, Monique Rabin s’engage à soutenir le combat de Shoukria Haïdar et demande aux autorités françaises d’œuvrer pour qu’en Afghanistan : – la Constitution soit préservée, – les Droits des femmes soient maintenus et affirmés, – les Droits démocratiques obtenus soient renforcés. Elle rappelle également que les aides octroyées en faveur du développement de l’Afghanistan doivent être conditionnées par ces trois impératifs.

Auteur: Sylviane Bulteau

Députée Conseillère départementale de la Vendée

Laisser un commentaire