Format d'article

L’apprentissage : une formation de qualité

Un mandat d’élue s’exerce jusqu’au bout et pendant que le président Auxiette participait à l’inauguration de la nouvelle passerelle de la gare de La Roche sur Yon (financée en partie par la région), je le représentais aux portes ouvertes de l’AFORBAT et de l’ESFORA.

aforbat-esfora-016-320x200Deux heures de visite guidée merveilleusement bien organisée par les directeurs des deux structures. Beaucoup beaucoup de monde ce matin (5000 personnes attendues sur la journée), les familles découvrent à cette occasion un outil de formation exceptionnel au service des jeunes vendéens principalement (95 % des inscrits).

La région exerce bien sur une compétence de la plus haute importance en matière de formation professionnelle et d’apprentissage, elle définit les besoins de formation et élabore une stratégie en formation professionnelle,  subventionne les centres de formation d’apprentis et les établissements de formation initiale du travail social, des professions paramédicales et de sages-femmes. Elle finance des actions de formation professionnelle continue pour les demandeurs d’emploi, en assurant une rémunération pendant la formation pour les stagiaires non indemnisés par l’Assedic.

La Région cofinance les Centres de Formation d’ Apprentis (CFA) et assure les aides individuelles aux apprentis : aide à l’achat du premier équipement professionnel, au transport, à l’hébergement et à la restauration et gratuité des manuels scolaires. La Région a aussi décidé de favoriser l’embauche de jeunes en difficulté scolaire ou sociale en modulant les primes versées aux entreprises.

aforbat-esfora-011-320x2001Tous les métiers bougent en ce moment, en particulier ceux liés aux technologies qui visent à la préservation de l’environnement : constructeurs bois, installateur thermique (chaudière à bois par exemple), équipement sanitaires… certains appellent cela des emplois « verts », terme qui à mon sens ne veut pas dire grand-chose car je crois qu’il faut continuer à parler des Métiers de l’Artisanat ou bien des métiers de l’industrie (pour les autres formations professionnelles). Sur la photo, Loïc Perron, directeur de l’AFORBAT explique la future création d’un « éco appartement » , une nouvelle forme d’atelier de travail.

L’Esfora porte une attention toute particulière aux apprentis en grande difficulté par un suivi et un accompagnement individualisé ; il travaille également à la bonne intégration des jeunes ayant une reconnaissance Travailleur Handicapé, avec le souci constant d’un meilleur accès aux mêmes droits pour tous. Des valeurs de justice sociale chères au cœur de la majorité de gauche de Jacques Auxiette.

Juste pour l’anecdote, alors que je discutais avec un charcutier professionnel et que je m’inquiétais de savoir si le métier attirait les jeunes, il me confiait que c’était un peu difficile car se sont plutôt les parents qui « freinent », ceux-ci ayant encore une mauvaise image de la profession. Désolation du charcutier qui me lance « pourtant on leur dit que nous aussi on fait les 35 heures ». Les 35 heures devenues un argument du patronat, tout arrive !

Auteur: Sylviane Bulteau

Députée Conseillère départementale de la Vendée

Laisser un commentaire