Format d'article

Page 12 ou les drôles d’amis d’Europe Ecologie

C’est tout d’abord un drôle de titre qui a attiré mon attention dans l’édition du Monde datée du 23 décembre, page 12 « Comment Ségolène Royal ensorcelle ses alliés en ses terres de Poitou-Charentes ». Après le procès en incompétence de la présidentielle, la voilà « sorcière ». A-t-on déjà lu un tel qualificatif à propos d’un homme politique ? Non bien sur et heureusement qu’on ne brûle plus les sorcières car avec un tel procès d’intention Ségolène serait déjà sur le bucher. Après ce petit coup de gueule féministe attardons nous sur le contenu de l’article.

Après quelques banalités du genre « elle est seule, elle baisse dans les sondages » on apprend que Ségolène Royal négocie des accords de premier tour avec le Modem, avec des Verts, des communistes et même un ancien délégué CGT du sous traitant automobile New Fabris. Et bien si c’est cela ensorceler je dis bravo. Ségolène Royal, présidente de région essaie juste de rassembler pour gagner, du Modem au PC en passant par les représentants du monde ouvrier, que tant de socialistes voudraient sur leurs listes (mais il n’y a jamais assez de places c’est bien connu).

les-amis-deurope-ecologie-320x200Evidemment certains s’agacent, au PS, mais aussi dans les autres partis, de la voir mettre en application ses principes et ses valeurs ; la porte parole régionale d’Europe Ecologie considère que si « Ségolène Royal s’écarte du productivisme de la plupart des socialistes ( !) sa vision est environnementaliste, pas écologiste ; elle ne partage pas notre conception d’une économie de la sobriété ».

dany-et-gaby-320x2001Je ne sais pas si Europe Ecologie va proposer une économie de la sobriété (d’ailleurs je n’ai pas bien compris en quoi ça consiste) mais je sais que leur position devient de plus en plus ambigüe. Sur la même page 12 de ce Monde, l’article qui suit nous apprend que Gaby Cohn-Bendit, frère de l’autre et président de l’association « Les amis d’Europe Ecologie » a déclaré lors d’un déplacement au Burkina Faso en compagnie de la ministre Nathalie Kosciusko-Morizet : « la gauche et la droite ça ne veut plus rien dire. C’est de la fainéantise intellectuelle. « lors des élections européennes, j’avais dit que, pour moi, Europe Ecologie devait aller de José Bové à Nathalie Kosciusko-Morizet, je le pense toujours ».

Voilà un discours plus qu’inquiétant de la part du président d’Europe Ecologie. Faut il lui rappeler que l’UMP de Madame KM est aussi le parti de Mr Sarkozy et qu’en Pays de La Loire, par exemple, cette UMP fait alliance avec la droite extrême souverainiste de Mr De Villiers, le MPF.

Mais ce n’est pas la première fois qu’une dérive droitière s’empare de certains membres d’Europe Ecologie comme le faisait remarquer un article de Médiapart daté du 31 octobre 2009 : Tout en ne voulant pas froisser Dany, le rassemblement écolo accepte mal les tentatives de «préemption qui confine au parasitage» de Gaby. A la tête d’une association regroupant surtout des amis de Jean-Louis Borloo (lire notre enquête), Gabriel Cohn-Bendit veut faire des Amis d’Europe-Ecologie l’instrument de promotion des écolos de droite. Illustration récente, la tentative d’imposer Nadir Saïfi, frère de la députée européenne UMP Tokia Saïfi, dans le Nord-Pas-de-Calais.

Je comprends mieux aujourd’hui certains de mes amis Verts qui s’éloignent de ce mouvement dont on ne sait pas finalement ce qu’il fera le soir du premier tour. Une clarification préalable s’imposera certainement.

Auteur: Sylviane Bulteau

Députée Conseillère départementale de la Vendée

Laisser un commentaire