Format d'article

La Rochelle 2009

Les universités d’été du PS s’achèvent et de l’avis général c’est bien l’apaisement qui aura dominé ce temps fort de la vie des socialistes. Les propositions de la première secrétaire, Martine Aubry, tant pour le Parti que pour le Pays ont remis sur le devant de la scène un PS gravement malade mais heureusement en voie de guérison.

 

Le scrutin des européennes encore tout frais dans nos têtes nous aura au moins permis de rebondir après avoir touché le fond. Mais attention à l’euphorie que génère toujours ce genre de grand rassemblement. Nous devons en priorité nous atteler aux élections régionales, puis à la rénovation qui nous mènera tout droit vers la victoire pour 2012. Inverser l’ordre de ces priorités nous plongerait une fois de plus dans la tourmente.

 

seminaire-des-elus-320x200Plus confidentiel, mais également présent à la Rochelle, le séminaire des élus Socialistes et Républicains se tenait, 3 jours durant, en amont de l’université du PS. Ce rendez-vous incontournable des élus socialistes a une fois de plus apporté du débat, de la formation et de la convivialité.

 

Cette année nous étions plus de 600 à plancher sur des thèmes comme « le diagnostic d’une société en crise : approche économique, sociale et territoriale », sur « hôpital, santé publique, démographie et territoires » ou encore sur la fameuse « réforme institutionnelle des collectivités territoriales ». Des ateliers techniques étaient également organisés, pour ma part je me suis intéressée cette année à Internet et aux nouveaux réseaux sociaux (en la matière les élus ont encore beaucoup de progrès à faire !)

 

Beaucoup d’intervenants tous plus intéressants les uns que les autres. J’avoue être très fan de Stéphane Rosez, qui tous les ans, nous fait réfléchir sur nous même en analysant à la loupe les réactions des français élections après élections. Il conclue ainsi une de ses interventions « il vous faut construire la cohérence et l’incarnation. Le logiciel socialiste était la répartition de la croissance qui luttait contre les inégalités. Comme remettre l’égalité ».

Evidemment nous avons également abordé en atelier la réforme des collectivités, la dernière trouvaille de N. Sarkozy pour assécher un peu plus la démocratie française et la décentralisation. Dans cette réforme vous le savez l’objectif serait, entre autre, de diminuer le nombre d’élus locaux (suppression d’environ 2000 élus). Démagogie, hypocrisie ! Cette suppression d’élus représente deux dix millième du budget des régions et des départements. Dans le même temps il envisage d’augmenter les indemnités de ceux qui resteraient de 30 %. Le mode de scrutin envisagé (uninominal à un tour en campagne, proportionnelle à un tour en ville) pour le nouveau conseiller territorial aurait pour conséquence d’éliminer la gauche, la parité dans des premiers tours trop souvent favorables à la droite.

 

La chasse à l’élu local est ouverte et le parti socialiste va devoir combattre avec courage cette réforme populiste. Attention alors nous aussi de ne pas tomber dans la stigmatisation de l’élu : trop vieux, trop cumulards, en place depuis trop longtemps….soyons fiers des socialistes qui gagnent et comme l’a dit si justement mon collègue Pierre Regnault : il y a des élus qui cumulent et qui travaillent beaucoup, remplissant parfaitement leur « contrat » alors que certains n’ont qu’un mandat et ne « foutent » rien. La voix de la sagesse !

la-rochelle-2009-026-640x4801

Une partie de la délégation socialiste vendéenne

la-rochelle-2009-016-640x4801

Pause déjeuner avec le président Auxiette

Auteur: Sylviane Bulteau

Députée Conseillère départementale de la Vendée

Laisser un commentaire