Format d'article

Femmes d’Europe à Aubigny

Beaucoup de communes françaises sont jumelées avec des villes européennes, voire internationales, et parmi ces jumelages l’amitié franco-allemande apparait comme primordiale.

Ce week-end Aubigny fête ses 20 ans de jumelage avec Schwanfeld, un partenariat signé le 14 mai 1989 avec cette petite ville de Bavière.

Le comité de jumelage, présidé par Gisèle Tesson, accueille plus de 50 « Schwanfeldois » et a choisi comme fil conducteur de cette rencontre « La femme au cœur de la citoyenneté européenne ».

En collaboration avec l’association des commerçants d’Aubigny, présidée par Sophie Goulpeau, sommelière et caviste à Aubigny, une rencontre était donc organisée, samedi après-midi, entre les allemands et les femmes figurant dans le livre de Daniel Voyé « Femmes tout simplement » qui met à l’honneur 40 femmes de Vendée : artisanes, artistes, élues, chefs d’entreprise, syndicalistes, engagées dans l’associatif….

jumelage-aubigny-320x200

Etant moi-même présente dans ce livre j’ai participé à cette rencontre et présenté la politique régionale en matière d’égalité hommes/femmes. Après avoir signé la Charte européenne pour l’égalité entre les hommes et les femmes, le conseil régional votera, en juin prochain un plan d’actions pour l’égalité : 17 mesures concrètes allant de la promotion de la mixité dans toutes nos publications régionales (magasine, web..), en passant par la création d’un prix régional de la mixité dans l’apprentissage et dans les lycées professionnels, le soutien aux projets de « marrainage » des créatrices d’entreprises, le développement de permanences « droits des femmes » dans les maisons de santé, etc…

jumelage-aubigny2-640x480

La longue marche des femmes n’étant toujours pas terminée (inégalités salariales, de carrière, d’accès aux droits, politique..) il reste encore beaucoup de chemin à parcourir en France comme en Europe. C’est pourquoi l’association Choisir la cause des femmes, fondée par Simone De Beauvoir et Gisèle Halimi, a conduit un travail important, depuis 2005, sur « la clause de l’européenne la plus favorisée » :

La liberté, la démocratie, l’Etat de droit sur lesquels l’Europe s’est construite et fonde son avenir, se conçoivent pour des citoyens et des citoyennes libres, égaux en droits et en devoirs. Cependant, partout en Europe, la situation des femmes, c’est-à-dire de la moitié de la population européenne, présente des carences démocratiques qu’il appartient aux législateurs et aux politiques de combler. L’amélioration de la situation des femmes, par ce qu’elle représente d’avancées des mentalités, est de nature à faire progresser l’Europe tout entière. Choisir a donc décidé de rédiger La Clause de l’Européenne la plus favorisée. Il s’agit de prendre, dans le droit des différents Etats-membres les dispositions les plus favorables aux femmes pour en faire le socle de la législation européenne, une sorte de bouquet législatif qui serait offert à chaque Européenne.

Un projet ambitieux qui ne se réalisera pas sans une volonté politique forte, d’où l’importance du vote de dimanche prochain pour les élections européennes. C’est à gauche et du côté des progressistes que nous trouverons le soutien nécessaire au changement de politique européenne, et non dans les forces de droite conservatrice au pouvoir depuis 30 ans !

Aux urnes citoyennes !

Auteur: Sylviane Bulteau

Députée Conseillère départementale de la Vendée

Laisser un commentaire