Format d'article

Une semaine dans l’action

La très forte mobilisation du 19 mars fera date dans les « records » pour les manifestations à La Roche sur Yon, 15000 personnes avec un même objectif : marquer leur mécontentement vis-à-vis de ceux qui nous gouvernent.

La crise n’est pas responsable de tout et la droite au pouvoir (depuis 2002) n’a eu de cesse de casser et de détricoter nos services publics, notre code du travail, notre système de santé, notre éducation nationale…c’est contre le bouclier fiscal, les heures supplémentaires, la réforme Darcos, la loi Pécresse, la réforme Bachelot…que nous manifestions tous, c’est aussi contre le  plan de relance qui n’en est pas un puisqu’il ne fait qu’accélérer des projets qui, pour la plupart, étaient inscrits dans les contrats de projets Etat/Région.

Le parti socialiste était présent dans cette manifestation, solidaire, attentif aux revendications syndicales, qui sont aussi celles des militants du PS, eux-mêmes syndiqués.

debats-sections-manif-19-mars-003-640×480.jpg

Les échanges entre le PS, les associations, les syndicats se multiplient à ma grande joie. Un parti ouvert, qui écoute, qui dialogue, c’est tout ce que nous avions porté, avec Ségolène Royal, durant le congrès de Reims.

C’est dans cet esprit que cette semaine j’ai participé à deux réunions organisées par les sections du Pays des Olonnes et de Pouzauges.

Pour la première, Hugues Mallard le secrétaire de section, avait invité Christophe Clergeau, président de L’Union Régionale PS et conseiller régional ; le débat portait essentiellement sur le « fait régional » et sur les grands enjeux de demain pour une Région : l’éducation, l’environnement, le développement économique…

debat-olonne1-640×480.jpg

Pour la deuxième, c’est Laurent Pacheteau, également secrétaire de section , qui avait convié au débat les syndicats, afin de faire le point sur la situation vis-à-vis de la crise dans le Bocage. Le « royaume de Vendée » n’est malheureusement pas épargné par la crise, le chômage, les plans sociaux, la fin des CDD, de l’intérim, baisse du pouvoir d’achat (qui d’ailleurs est déjà un des plus bas de France)….

debat-la-flocelliere1-640×480.jpg

Nous avons également pu entendre le témoignage d’un patron de SCOP (Société Coopérative Ouvrière de Production), qui a  rappelé que ce genre d’entreprise vit dans le même monde économique, avec les mêmes contraintes qu’une entreprise classique, sauf que la nature du capital et des capitalistes qui la compose est bien différente puisque dans ce cas, le capital est au service du travail et les capitalistes sont des travailleurs !

La région des Pays de la Loire a développé des politiques fortes en faveur de cette économie sociale et solidaire, là encore on se dit qu’il est possible de faire autrement, il suffit juste d’un peu de volonté politique…d’où l’intérêt d’avoir des partis politiques responsables qui souhaitent exercer le pouvoir et être utiles à leur pays.

Auteur: Sylviane Bulteau

Députée Conseillère départementale de la Vendée

Laisser un commentaire