Format d'article

Lycées publics : le compte n’y est pas Mr le Ministre

La journée « porte ouverte » des lycées publics va se terminer et déjà elle annonce un beau succès de fréquentation pour les établissements.  J’ai moi-même rendu visite ce matin aux deux lycées dans lesquels je siège comme administratrice : le Lycée De Lattre et le Lycée Nature à La Roche sur Yon.

Ce temps fort est l’occasion pour les équipes éducatives de montrer leur mobilisation et leur passion pour faire vivre leurs établissements malgré les inquiétudes, au premier rang desquelles les suppressions de poste, la réforme du bac pro en 3 ans.

Quant à la réforme de la seconde, combattue activement par les élèves, les enseignants et les parents, bien que reportée par le ministre, il demeure un fort sentiment d’inquiétude là aussi.

Nous savons que le Ministre Darcos n’a pas tenu ses promesses et qu’il tente de revenir « par la fenêtre » en expérimentant cette réforme dans quelques lycées « volontaires ».

Le plus angoissant à l’approche de la rentrée 2009/2010 est bien sur les suppressions de postes d’enseignants, d’ailleurs pour la première fois depuis 5 ans que je siège au conseil d’administration du Lycée De Lattre, nous avons rejeté la proposition de Dotation Globale Horaire et la suppression des postes qui va avec.

Ceci bien entendu n’est pas tourné contre la direction de l’établissement qui fait avec les moyens que lui accorde le ministère, mais a pour but de marqué la désapprobation des administrateurs : élus, représentants des enseignants, des élèves, des parents, des personnels techniques. Même si la démographie lycéenne diminue, le fait de supprimer des postes fait que les classes sont toujours autant surchargées et cela est inadmissible.

Comment faire croire ainsi aux familles que le projet du recteur « Cap 2015 », qui fixe cinq grandes priorités dont l’égalité des chances, donnera à chaque jeune les moyens de sa réussite ! Beaucoup de discours, peu d’actes.

En attendant des jours meilleurs, la Région Pays de la Loire (et oui elle existe Mr Balladur !) a pris ses responsabilités et contrairement à l’Etat l’effort de la Région en matière d’éducation et de formation n’a pas diminué. Au contraire depuis 2004 nous avons investi en faisant le pari de la jeunesse : gratuité des manuels scolaires, équipements informatiques, crédits de fonctionnement, recrutement  d’agents techniques…

personnel-tos-lycee-nature-640×480.jpg

 Le verre de l’amitié avec les personnels techniques du Lycée Nature

Nous avons dénoncé et dénonçons encore le désengagement de l’Etat sur la plupart des politiques dont celle de l’Education Nationale, désengagement qui affecte aussi le budget des collectivités territoiriales.

Auteur: Sylviane Bulteau

Députée Conseillère départementale de la Vendée

Laisser un commentaire