Format d'article

Les socialistes de la région s’organisent

logo-ur-640×480.JPG 

 Le Parti Socialiste, dans son organisation territoriale, possède une structure régionale : l’Union Régionale. Cette dernière c’est réunie le 20 janvier dernier avec les représentants socialistes des 5 départements (Loire-Atlantique, Maine et Loire, Vendée, Sarthe, Mayenne).

Comme première fédérale du PS vendéen j’ai participé à cette réunion, qui a permis d’élire un nouveau président, mon collègue conseiller régional : Christophe Clergeau.

L’union Régionale a plusieurs finalités. Lisez ci-dessous l’interview du nouveau président qui nous fait part de sa « feuille de route » pour les 3 ans à venir.

christophe-clergeau.jpg
Tu as été élu Président de l’Union Régionale du PS le 20 janvier, quel est le rôle de cette structure ?

L’existence de l’Union Régionale est prévue par les statuts du Parti Socialiste et celle-ci est renouvelée après chaque congrès, c’est dans ce cadre que je succède à Stéphane Le Foll. Le rôle de l’Union Régionale est d’animer la réflexion collective des socialistes sur tous les sujets d’intérêt commun et de préparer les élections régionales.

La volonté de faire vivre le fait régional au sein du PS est forte dans toutes les fédérations de notre région. Le Président et le bureau de l’Union Régionale ont été élus à l’unanimité ce qui montre que dans les Pays de la Loire les socialistes abordent l’avenir unis et rassemblés.

Le niveau régional peut sembler loin des militants. Comment ceux-ci vont-ils être associés à vos travaux ?

L’union régionale c’est d’abord l’assemblée des fédérations de notre région. Je m’appuierai sur elles et sur les sections. Après les élections européennes de juin, les régionales seront notre grand rendez-vous électoral. La victoire reposera sur la mobilisation des militants.

Nous organiserons d’ici à septembre au moins une grande réunion militante dans chaque département autour d’un thème politique majeur pour permettre aux adhérents du PS de s’approprier le bilan des élus régionaux et de participer à la construction de notre projet pour le prochain mandat.

Le gouvernement prépare une réforme de la décentralisation. Comment l’Union Régionale aborde-t-elle ce débat ?

Chacun constate aujourd’hui que l’objectif du gouvernement n’est pas de mener une réforme, pourtant nécessaire, de la décentralisation, mais d’affaiblir les pouvoirs locaux très largement entre les mains de la gauche et notamment les régions. On veut nous enfermer dans des débats institutionnels stériles qui ne visent qu’à nous diviser.

L’Union Régionale se réunira de nouveau en Mars avec tous les grands élus socialistes pour prendre une position collective à la suite de la publication du rapport Balladur. Celle-ci tiendra compte de la position nationale du Parti et vaudra pour tous.

J’appelle donc chacun à s’inscrire dans ce calendrier et éviter la cacophonie des prises de positions individuelles. Pour nous l’essentiel n’est pas dans les modes de scrutin ou les redécoupages territoriaux. La question que nous posons c’est : quels pouvoirs locaux, avec quelles compétences et quels moyens d’action, pour résoudre les problèmes que rencontrent les citoyens et préparer l’avenir de nos territoires ? C’est dans cet esprit que nous travaillons.

Auteur: Sylviane Bulteau

Députée Conseillère départementale de la Vendée

Laisser un commentaire