Format d'article

Merci Rosa

Moi aussi j’ai eu mon petit pincement au cœur en regardant la cérémonie d’intronisation du Président Obama. Comment ne pas repenser aux années de souffrance et d’horreur de l’esclavage, aux années de ségrégation quand un jour, une femme noire,  a osé dire non au chauffeur du bus qui lui ordonnait de laisser sa place à un homme blanc. Ça se passait il y a 50 ans et aujourd’hui c’est un président métis qui dirige l’Amérique.

rosa-parks.jpg

Barack Obama a choisi l’espoir plutôt que la peur et chacun attend quelque chose de cet homme : la paix, la sécurité, la justice, l’écologie, l’économie redressée et mieux régulée…c’est certain plus personne ne regarde les Etats-Unis  comme nous les regardions hier sous « deubeuliou ».

Mais ce qui a surtout agité la classe politique et médiatique française durant ces quelques jours c’est la présence de Ségolène Royal à Washington et la petite phrase, sortie de son contexte, sur la campagne d’Obama « inspirée » par celle de Ségolène ! J’ai même entendu aujourd’hui que l’UMP explique que l’ObamaTV était directement inspirée, elle aussi (!) de la SarkoTV mise en place lors de la dernière campagne. Là aussi 2 poids 2 mesures, la presse raille Royal mais tait l’info lorsqu’il s’agit de Sarko !

Tout cela est bien pitoyable, et  je suis assez fière qu’une socialiste française soit allée là-bas, non seulement pour vivre en direct l’évènement, mais aussi pour rapporter, en France, le fruit de ses rencontres qui vont nous permettre de mieux mesurer ce qui se passe outre atlantique. Un seul exemple : le plan de relance américain.

Ségolène Royal dans un entretien avec James Obestar nous explique quel va être ce plan, notamment en investissement dans les transports, avec pourquoi pas l’espoir de voir le marché industriel français, et notamment Alstom, profiter de quelques commandes.

Un extrait de l’entretien

 « Au Congrès, j’ai eu également une réunion avec James Oberstar, président de la Commission des Transports à la Chambre des Représentants. Personnage très chaleureux, James Oberstar est par ailleurs francophile. Il m’a remis en détail la partie « investissement » du plan de relance, Etat par Etat, dépense par dépense.

Le montant global du plan Obama est de 800 milliards de dollars sur deux ans, soit 3% du PIB chaque année. Le stimulus sur l’économie américaine est considérable, grâce notamment à un crédit d’impôt de 1000 dollars par an qui touchera 150 millions d’Américains. 85 milliards de dollars concernent les seuls investissements en infrastructures, avec un volet environnemental important :

30,25 milliards pour les autoroutes et les ponts (l’engorgement du trafic conduisant à une hausse très importante de la quantité d’essence consommée) ;
12 pour les transports en commun ;
5 pour les voies ferroviaires ;
5,25 pour l’aviation ;
14,275 pour les infrastructures vertes (assainissement de l’eau par exemple) ;
7 pour l’ingénierie des corps d’armée américaine ;
10 milliards pour les constructions fédérales ;
400 millions consacrés à l’administration du développement économique ;
734 millions pour les gardes-côtes ;
55 millions pour l’administration maritime ;
45 millions pour le Saint-Laurent.
C’est donc un programme de modernisation sans précédent depuis le New Deal de Roosevelt en 1932 qui sera adopté dans les prochains jours. Peut-être pourra-t-il servir à acheter les TGV qui font si cruellement défaut aux Etats-Unis ! James Obestar soulignant le besoin d’équipements en trains à grande vitesse, je lui ai en tout cas suggéré d’acheter la technologie française développée par Alstom !

A la FED, la banque centrale américaine, j’ai eu un entretien avec le Gouverneur Warsh, un des quatre membres du Board. Entretien d’une grande franchise, révélateur d’un changement d’état d’esprit. Interrogé sur l’origine de la crise financière, le gouverneur a eu des mots durs à l’égard des institutions chargées de la régulation financière, parlant même de « paresse »  et de « complaisance ».  Lucidité salutaire, qui devrait rendre possible de nouvelles pratiques. »

Convenez que c’est tout de même plus intéressant que les polémiques stériles de ces derniers jours.

Auteur: Sylviane Bulteau

Députée Conseillère départementale de la Vendée

Laisser un commentaire