Format d'article

Fin des universités d’été de La Rochelle : merci François

Pour moi les universités d’été du Parti Socialiste à La Rochelle démarrent toujours le jeudi par la formation des élus. J’estime ce temps de formation essentiel, car faire de la politique depuis 20 ans, être militante, élue locale, responsable dans son parti ne dispense pas de la « formation tout au long de la vie » que les socialistes appellent de leurs vœux dans tous leurs programmes. Ce qui est valable pour les français l’est aussi pour nous !

Ce jeudi j’ai donc participé à deux ateliers de formation :

quelles politiques locales de développement durable », un atelier présidé par Jacques Auxiette où nous avons souhaité donner une lisibilité concrète à l’action des territoires gérés par la gauche. Les élus locaux sont les premiers à faire du développement durable (logements, transports, énergies..) avec leur propre fiscalité et avec également les maigres financements de l’Etat, malgré un Grenelle de l’environnement qui a accouché d’une souris et qui se termine (malheureusement) en mascarade. Dans les semaines à venir vous pourrez d’ailleurs suivre le processus d’agenda 21 engagé par la Région des Pays de la Loire.

Les relations avec la presse : dans le contexte actuel de difficulté de la presse écrite (il faut rappeler la liquidation de Vendée Matin, la chape de plomb villiériste sur l’info du conseil général pour ne parler que de la Vendée), du faible tirage des grands quotidiens nationaux, de la main mise du locataire de l’Elysée sur la télé publique, j’ai jugé utile d’entendre ce qu’on à dire les journalistes en la matière. Le tableau est noir et l’information ne résiste pas au libéralisme : l’info est une marchandise et il faut qu’un journal se vende pour survivre, certains prédisent même la disparition de la presse écrite quotidienne nationale dans cinq ans. Pour « achever » le propos, la politique est la lanterne rouge de l’intérêt des lecteurs. Alors à nous élus locaux de savoir intéresser les journalistes (donc le lectorat) par des sujets de proximité…

Pour ce qui concerne l’université d’été proprement dite je me suis intéressée à un sujet peut être pas très populaire, mais très grave pour notre avenir : «comment adapter la Politique Agricole Commune (PAC européenne) à la crise alimentaire mondiale ? » j’ai eu la très grande chance de pouvoir entendre Jacques DIOUF, le directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Le compte rendu de cet atelier serait trop long à faire ici mais pour garder notre autonomie alimentaire en Europe, pour nourrir les 9 MILLIARDS d’habitants en 2050 il est urgent de réformer la PAC (et surtout de la conserver contrairement aux désirs de la commission européenne),  d’investir massivement dans l’agriculture des pays du tiers-monde. Les émeutes de la faim qui ont eu lieu récemment dans plusieurs pays d’Afrique, d’Asie sont les premiers marqueurs d’une crise alimentaire mondiale intolérable qu’il faut enrayer dès à présent.

atelier-pac1.jpg

Avec mon ami et collègue conseiller régional, Dominique Tremblay nous suivons studieusement l’atelier!

J’ai également suivi l’atelier sur la laïcité, en présence de Caroline Fourest (directrice de la revue ProChoix)…incontournable quand on est vendéenne. Caroline Fourest lutte contre tous les intégrismes religieux et moraux, elle cite d’ailleurs comme exemple (à ne pas suivre !) De Villiers et son ami Guillaume Peltier (secrétaire général du MPF, ancien du FN) les faux amis de la laïcité, les fossoyeurs de la loi de séparation de l’église et de l’Etat, aidés par leur nouvel ami, le chanoine de Latran également président de la République Française !

Et pour terminer, le traditionnel discours du Premier Secrétaire, François Hollande. Seulement cette année c’est un peu spécial puisqu’il a décidé de quitter ce poste après plus de 10 ans passés à la tête du Parti Socialiste.
François Hollande « n’a pas de nostalgie » à quitter cette fonction. D’autres projets l’attendent comme socialiste et moi je voulais lui dire toute mon admiration et toute ma gratitude pour avoir su mener ce grand parti politique malgré les victoires, les défaites, les tempêtes, les trahisons, les amitiés.

hollande-la-rochelle.jpg

les 3500 participants ovationnent François Hollande

« Quand on prétend diriger le pays on doit se diriger nous-mêmes » c’est le message qu’il a adressé aux 3500 participants de l’université d’été. Il fait confiance aux socialistes pour réussir ensemble le Congrès de Reims.
 

Auteur: Sylviane Bulteau

Députée Conseillère départementale de la Vendée

Laisser un commentaire